OPENING ANOHANA VO

Regarder video AnoHana

Générique AnoHana opening vo

Ecouter le générique AnoHana opening

Regarder le générique AnoHana écouter chanson Aoi Shiori

Les paroles de la chanson Aoi Shiori

Nan peeji mo tsuiyashite tsuzurareta bokura no kibun
Doushite ka ichigyou no kuuhaku wo umerarenai

Oshibana no shiori hasande
Kimi to korogasu tsukaisute no jitensha
Wasurekake no renga wo
Tsumiagete wa kuzushita

Ikooru e to hikizurarete iku kowai kurai ni aoi sora wo
Asobitsukareta bokura wa kitto omoidasu koto mo nai

Sou yatte ima wa boku no hou e oshitsukeru hizashi no taba
Mada futari wa sugu soko ni iru no ni
"Douka mata aemasu you ni nante
Douka shiteru mitai

Ichi peeji mekuru tenohira kuchibiru de musunda MISANGA
Nee kyou mo kawaranai kyou de ame fureba denwa mo dekiru yo
Sou yatte ima wa kimi no hou e (itsu no ma ni ka kireta MISANGA)
Oshitsukeru boku no yasashisa wo (demo nazeka ienai mama da yo)
Hontou douka shiteru mitai

Dore ka hitotsu wo erabeba oto wo tatete kowareru
Sore ga ai da nante odokete kimi wa waratteta

Ma ni atte yokatta
Machi wa shiranai furi wo kimete nemutta
Wasurekake no renga wo
Tsumiageta basho ni yukou

Umi wo miwatasu saka wo kakenobotte kowai kurai ni aoi sora to
Migite ni saidaa hidarite wa zutto kimi wo sagashite iru

Sou yatte fusaida ryou no te de dakishimete iru haru no kaze
Mada jikan wa bokura no mono de
Itsuka, wasurete shimau kyou da ne nante
Iwanaide hoshii yo

Sou yatte ima wa boku no hou e toitsumeru koto mo nakute
Mada futari wa sugu soko ni iru darou
Sou da, kuuhaku wo umeru kotoba wa
Iya, mada iwanaide okou

Ichi peeji mekuru tenohira kuchibiru de hodoita misanga
Shihatsu densha mabara na shiawase nee, kyou mo kawaranai kyou da

Hontou douka shiteru mitai


Les paroles de la chanson Aoi Shiori en version française

J'ai déjà rempli de nombreuses pages avec toutes nos émotions,
Mais pour une raison inconnue, je n'arrive pas à remplir cette ligne vide.

J'ai mis en marque-page une fleur séchée, et je suis parti me promener
Avec toi en ramassant un vieux vélo dont quelqu'un s'était débarrassé.
Nous avons empilé les briques de ce que nous commencions à oublier,
Puis nous les avons à nouveau brisées.

Nous devenions semblables. Sûrement que nous aurons même oublié
Le ciel d'un bleu effrayant lorsque nous serons fatigués de nous amuser.

Ainsi, une poignée de rayons de soleil éclairent dans ma direction.
Nous sommes encore tous les deux juste ici,
Mais je prie déjà pour que nous puissions nous revoir.
Quelque chose ne doit pas tourner rond chez moi...

Tournant une page d'une main, je serrais mon misanga avec mes lèvres.
Aujourd'hui, rien n'a changé, et s'il pleut, nous discuterons au téléphone.
Ainsi, je t'envoie... (Sans m'en rendre compte, le misanga s'est détaché...)
...Toute ma gentillesse. (...Mais je n'ai jamais pu te le dire.)
Quelque chose ne doit vraiment pas tourner rond chez moi...

Si tu en choisis un, il se brisera bruyamment.
C'est ça l'amour, disais-je pour plaisanter, et tu as ri.

Heureusement, je suis arrivé à temps.
La ville s'endort, faisant semblant de ne pas le savoir.
Allons à l'endroit où nous avons empilé
Les briques de ce que nous commencions à oublier.

Je grimpais la côte qui dominait la mer sous le ciel d'un bleu effrayant,
Ma main droite tenait un soda, et ma main gauche te cherchait toujours.

Ainsi, avec mes deux mains libres, j'étreins le vent du printemps.
Le temps nous appartient toujours,
Alors je ne veux pas que tu dises qu'un jour,
Nous aurons sûrement oublié ce qui s'est passé aujourd'hui.

Ainsi, le présent vient à moi sans me poser la moindre question.
Nous sommes tous les deux sûrement encore juste ici.
Ah oui, voilà les mots qui doivent remplir la ligne vide.
Non, ce n'est pas encore le moment de les dire.

Tournant une page d'une main, je nouais mon misanga avec mes lèvres.
Le premier train... Un bonheur parsemé... Aujourd'hui, rien n'a changé.

Quelque chose ne doit vraiment pas tourner rond chez moi...

Interprète : Galileo Galilei
Paroles : Ozaki Yuki
Compositeur : Ozaki Yuki
Arrangements : Galileo Galilei
Ecouter generique AnoHana ending

Résumé:
Jintan, Meiko, Menma, Anaru, Yukiatsu, Tsuruko, et Poppo sont six amis d'enfance que rien ne sépare. Membres du club Super Busters Pacifique, ils passent leur journée à défendre la paix en s'amusant.
Mais un jour, Menma chute dans une rivière et décède. Le groupe se sépare et chacun mène sa vie de son côté.


Six amis d'enfance se séparent suite àu décés de leur amie Menma, morte d'une noyade. Dix années plus tard, Jintan Yadomi, l'ex-leader du groupe d'amis Super Busters Pacifique, est devenu un hikikomori, il mène une vie morne et terne. Un jour d'été,  il voit apparaitre devant ses yeux l'esprit errant de son amie d'enfance Menma décédée dix ans plus tôt. Elle veut réaliser un souhait qu'elle a oublié après toute ses années. Elle ne trouvera pas la paix tant que son souhait ne sera pas exaucé, et elle à besoin de Jintan, qui se voit confiée la tâche très difficile de réunir au complet leur groupe d'amis d'enfance, qui c'est dissout après l'accident tragique. Il va alors tout faire pour réaliser le souhait de la jeune fille disparu, et reformer leur ancien groupe d'amis.

Staff
Titre alternatif : AnoHana
Titre original : Ano Hi Mita Hana no Namae wo Bokutachi wa Mada Shiranai.
Format : Série TV
Episodes : 11
Diffusion : 2011
Catégorie : Seinen
Thème : Triangle amoureux
Genres : Drame - Romance - School Life - Slice of Life - Surnaturel - Tranches-de-vie - Jeunesse - Tragique
Durée par épisode : 23 minutes
Studios : A-1 Pictures
Réalisateur : Nagai Tatsuyuki
Character designer : Tanaka Masayoshi
Scénariste : Okada Mari
Studio d'animation : A-1 Pictures
Production : Aniplex, Dentsu, Fuji TV
Chara-design : Tanaka Masayoshi
Auteur manga: Okada Mari
Musique : Remedios
Diffuseur : BS Fuji, Fuji TV, Kansai TV, NoitaminA, Tôkai TV
Directeur artistique : Fukushima Takayoshi
Directeur de l'animation : Tanaka Masayoshi
Dessinateur : Izumi Mitsu
Éditeur VO : Shueisha
Prépublié dans : Jump Square
Âge conseillé : 12 ans et +
Génériques : Galileo Galilei opening, Hayami Saori, Kayano Ai, Tomatsu Haruka ending, Remedios song