OPENING AYAKASHI JAPANESE CLASSSIC HORROR VO

Regarder video Ayakashi JCH

Générique dessin anime Ayakashi opening

Ecouter générique de début Ayakashi Japanese Classic Horror

Regarder le générique Ayakashi JCH opening japonais

Les paroles de la chanson Heat Island

Ya ya ya naka ni bakko suru chimimouryou
Maru de ikai no ichimi routou
Mitai na RAIMAA RAIMU shi ni toujou
Kikoetarou? yami ni hibiku oto
Bibittte kyoumi nai FURI shiyou to
Koukishin wa hi ni hi ni joushou
Nara Check shi ni ikou Here we Here we go y' all
Ayashi ayau shima no chimimouryou.

Tabun jigoku wa mampai
Afuredashita renchuu ga dantai de retsu wo nashite
Kono yo ni sutanbai
Yatsura no bun basho ga mazu tannai
Douri de kisetsu wazu atsui hazu
Aete hito appu sasu ikatsui vaasu wo
Kama shite ase kakasu zo
Douse YAKE daro kikase na gasshou wo yo!

Ha! koitsua maru de kajiba
Sugee nekki tamacchimau shimaguni
Danger! masumasu AGAcchimau Come on!
(Kono jipangu mou choide panku).

Ha! koitsua maru de kajiba
Sugee nekki tamacchimau shimaguni
Danger! masumasu AGAcchimau Come on!
(Kono jipangu mou choide panku).

Chanteurs : RHYMESTER
Auteurs : Shirou Sasaki, Utamuru
Compositeur : Daisuke Sakama
Ajustement : Mr.Drunk

Les paroles de la chanson Heat Island en version française

La nuit, les démons et les fantômes font la loi.
On dirait des vassaux venus d'un autre monde.
Ces rimeurs semblent entrer en scène pour imposer leurs rimes.
Tu entends ces sons qui résonnent dans les ténèbres, n'est-ce pas ?
Tu as peur, alors tu fais semblant de ne pas être intéressé,
Mais ta curiosité ne fait que s'accroître chaque jour qui passe.
Alors allons-y tous ensemble, allons voir
Les démons et fantômes suspects et dangereux de notre île !

L'enfer est peut-être complet,
Alors les recalés se sont organisés pour former une queue
Et restent dans notre monde.
Il n'y a pas assez de place pour eux ici d'abord !
C'est bien pour ça qu'il fait aussi chaud en toute saison.
On va faire monter la température avec ce couplet,
On va vous faire transpirer !
Vous êtes cuits de toute façon, alors écoutez notre choeur !

Ah, on se croirait au milieu des flammes !
Une chaleur incroyable s'installe sur cet archipel !
Danger ! La température est en train de grimper ! Allez viens !
Zipang ne va pas tarder à exploser !

Ah, on se croirait au milieu des flammes !
Une chaleur incroyable s'installe sur cet archipel !
Danger ! La température est en train de grimper ! Allez viens !
Zipang ne va pas tarder à exploser !

Ecouter generique Ayashi JCH ending

Résumé
La première, Yotsuya Kaidan, met en scène la vengeance d'une femme revenue de l'au-delà pour le hanter, après avoir été assassinée par son mari. La seconde, Tenshu Monogatari, raconte l'amour interdit entre une déesse oubliée et un jeune éleveur de faucons. Et pour la dernière, Bakeneko, un apothicaire itinérant en mission, durant laquelle il tente de libérer un esprit vengeur de sa haine après avoir découvert la vérité derrière son ressentiment.
La série télévisée est composée de onze épisodes de vingt cinq minutes divisés en trois histoires :

Histoire 1 : Episode 1 à 4 -"Les histoires de fantôme de Yotsuya".
Adaptation de la pièce de Kabuki éponyme.
Les quatre premiers épisodes présentent une adaptation d'une histoire basée sur une pièce s'intitulant "Tokaido Yotsuya Kaidan" qui date de l'année 1825 écrite par Tsuruya Nanboku. L'auteur original apparaît en personne et y fait office de narrateur.
Tamiya Iemon, un ronin, tue son beau-père qui ne voulait plus que sa fille, Oiwa, lui soit liée par le mariage. Bien plus tard, Tamiya Iemon abandonne son épouse, qui vient d'avoir un enfant, pour une femme plus belle et plus jeune que la sienne. Oiwa se retrouve défigurée par un poison, et finalement celle-ci est tuée. Toutes les personnes impliquées dans ce drame, vont voir le fantôme d'Oiwa refaire surface et se venger.

Histoire 2 : Episodes 5 à 8 - "Le donjon des âmes perdues".
L'action du conte se déroule pendant l'ère Bunsei, de 1818 à 1830.
Il existe un château peuplé d'esprits qui turaient tous ceux qui s'en approcheraient. Un jour, en cherchant le faucon de son maître, qui s'était échappé, le fauconnier du roi  rencontre une femme, qui est la propriétaire du château. Il l'ignore, mais Tomihime est elle-même un esprit, une déesse oubliée, et un amour interdit commence entre eux.
Il s'agit d'un arc inspiré de la nouvelle du même nom, écrite par Kyôka Izumi en 1917. Cette œuvre a été mise en scène la première fois en 1951 pour les besoins du théâtre Kabuki. Cette pièce relate l'amour interdit entre un humain Himekawa Zushonosuke, un jeune éleveur de faucons, et la princesse Tomi, une déesse oubliée vivant dans un château rempli de démons dévorant la chair humaine.

Histoire 3 : Episodes 9 à 11 - "Le chat maudit".
Un apothicaire itinérant arrive chez une famille où la petite fille d'un samourai qui se prépare pour son mariage, vient de mourir mystérieusement devant toute la famille. Le responsable serait l'esprit d'un chat vengeur. L'apothicaire déclare que c'est un démon qui la tuée, et qu'il peut l'anéantir.

Commentaire
La série d'animation japonaise comporte onze épisodes racontant trois histoires différentes, à raison de quatre épisodes par histoire, inspirées d'anciennes pièces de théâtre traditionnel japonaise appelé Kabuki. Trois univers différents, de frissons, d'angoisses et de fantômes provenant de la littérature de terreur japonaise.
Le personnage de l'apothicaire à été repris dans un dessin anime intitulé "Mononoke". Cette nouvelle série télévisée consacrée a cet univers a été produite et diffusée l'année suivante au Japon qui racontent la suite de ses aventures.
Le dernier volet est totalement inédit et introduit un autre fantôme très populaire au Japon, qui est le bakeneko signifiant "monstre-chat". Les premiers récits concernant cet être légendaire remontent au début du XVIe siècle et font intervenir le spectre d'un félin hantant le foyer et projetant des boules de feu. Il est souvent décrit comme se dressant sur ses pattes arrières et se transformant en humain.
Selon les croyances populaires, on ne laisse pas approcher les chats des cadavres en raison du pouvoir du bakeneko à réanimer un corps sans vie.
Le dernier acte comprend un mini-documentaire constitué d'images réelles et qui retrace l'histoire d'Oiwa et explique les raisons de sa popularité.

Staff
Nom original : Ayakashi Japanese Classic Horror
Titre français : Ayakashi le théatre de l'horreur
Titres alternatifs : Ayakashi Samurai Horror Tales
Public visé : Seinen
Catégorie : Série TV
Genres : Fantastique - Historique - Horreur - Mythe - Surnaturel
Thèmes : Démon - Vengeance
Nombre d'épisode : 11
Durée d'un épisode : 25 minutes
Année de production : 2006
Date de diffusion : 2006
Pour public averti : Violence
Studios : Tôei Animation (Noitamina), Bones, Aniplex Inc
Mangaka : Chiaki Konaka, Yuuji Sakamoto, Michiko Yokote
Auteur original : Aikawa Shou
Musique : Yasuharu Takanashi
Réalisateurs : Imazawa Tetsuo, Kadota Hidehiko, Nakamura Kenji, Nagayama Kôzô
Character designers : Hashimoto Takashi, Itou Hideki, Nakura Yasuhiro
Musique : Takanashi Yasuharu
Scénaristes : Chiaki J. Konaka, Yokote Michiko
Original character designer : Amano Yoshitaka
Animateurs : Azuma Miho, Chiba Takayuki, Kamijou Osamu
Directeurs animations : Kadota Hidehiko, Nakura Yasuhiro
Dessinateur : Amano Yoshitaka
Génériques : RHYMESTER op, Chitose Hajime ed