ENDING 15 BURICHI VO

Video Bleach

Générique dessin anime Bleach ending 15

Quinzième chanson de fin de l'épisode 168 à 179
Regarder générique Bleach ending 15 vo

Ecouter le 15ème generique de fin Bleach

Les paroles de la chanson Orange

Mijikai yoru ni mayoikonda meeru
Heya to kodoku terasu mabushii gamen
Onaji toki onaji kimochi no ureshisetsunasa
Ima kono kyori jikan sae mo tobikoete

Naki warai suki kimi no kokoro wa
Ima donna e no gu no iro shiteru no
Naki warai suki egao hajikeru futari wa
Taiyou mitai kira kira na ORENJI

Futari deatta koto ima wa tooi kako
Nigitta sono te no nukumori ni nareta koro
Kuuki ni tatoe hajimeta koto de midaseta kanjou shinjiaeru kokoro
Ima kimi ga egaita yume no ue
Soko wa hateshinaku hiroku mayoisou de
Kimi ga inai to nakidashisou na watashi,
Mou kono te hanashitakunakute...

Sabishisa no itazura sunao ni narenakute
Kizutsukeba kizutsuite mata asa naki asa
Surechigau mainichi hagurenai you ni
Tsugi aetara gyutto kono te wo nigitte

Naki warai suki kimi no kokoro wa
Ima donna e no gu no iro shiteru no
Naki warai suki yuuhi ni tokechaisou
Namida made yurari yura ORENJI

Terewarai, niramiai, soshite mata waraiai
Ippun ichibyou mo hanashitakunai kurai datta koi wa..
Tadoritsuita ima, ai to yoberu "eien" saishuu chiten
Harewataru sora ni kakaru niji
Mata yozora ni kagayaku ano hoshi mitaku
Kimi no hitomi ni utsuru ORENJI iro no keshiki
Soko ni watashi ga ite hoshii...

Koishisa shitto fuan no uzu ni makare
Mata hitorikiri no aida ni kokoro ga hotsureta mitai
Ooki na ana ga aku mae ni kimi no ai de sotto tsutsunde
Koborenai you ni hari to ito de nuitsukete hoshii

Naki warai suki kimi no kokoro wa
Ima donna e no gu no iro shiteru no
Naki warai suki ai ga afuretara
Nakechau gurai jinwari na ORENJI

Maru de hito wa tokei no furiko mitai
Itsu mo ikisuginakya modorenai nando naite mo
Koi wa hitori ai wa futari de sodateru mono
Megezu ni futari no toki wo kizamou

Naki warai suki futari no mirai wa
Nee donna e no gu no iro ni naru ka na?
Naki warai suki nanjuunensen de mo
Negau no wa amasuppai ORENJI

Ato nando (donna yume wo mite) asa ga kite mo
Te wo tsunaide (subete wo tsutsunde) ite ne
Nakijakutte (tonari ni iru watashi) waraikorogete
Yappari kimi to zutto ORENJI

Interprète : Lil'B
Auteurs : MIE, AILA
Compositeur : Yuuki Kuromitsu
Arrangeur : Yuuki Kuromitsu

Les paroles de la chanson Orange en version française

Un mail s'est perdu dans la courte nuit,
Et l'écran a illuminé ma chambre et ma solitude.
La joie et la peine de ressentir la même chose au même moment
Traversent maintenant l'espace et le temps qui nous séparent.

Ton coeur, qui rit, qui pleure, qui aime,
De quelle couleur est-il peint maintenant ?
Lorsque nous pleurons, rions, aimons, ou éclatons de rire,
Nous brillons d'un teint orangé, tel le soleil.

Notre rencontre fait maintenant partie du lointain passé.
A cette époque, je m'étais habituée à la chaleur de ta main que je tenais.
J'ai compris mes sentiments sortis de nulle part. Nous avions foi en l'autre.
Maintenant, au-dessus du rêve que tu as dessiné,
Ils semblent s'étendre à l'infini, comme s'ils s'y perdaient.
Tu n'es pas là et ça me donne envie de pleurer.
Je n'ai pas envie de lâcher ta main...

Ma solitude me joue des tours et je ne peux pas être honnête.
Quand je blesse quelqu'un, je me blesse. C'est encore un matin sans matin.
Nous nous ratons chaque jour... Pour ne plus se perdre de vue,
Je te tiendrai fermement par la main la prochaine fois qu'on se verra.

Ton coeur, qui rit, qui pleure, qui aime,
De quelle couleur est-il peint maintenant ?
Lorsque nous pleurons, rions ou aimons, nos larmes,
Qui fondent dans le soleil couchant, se balancent dans un teint orangé.

Nous nous souriions en nous regardant, puis nous riions à nouveau.
Nous nous aimions au point de ne pas vouloir être séparés un seul instant.
L'éternité que nous appelons « amour » est finalement arrivée à sa fin,
Comme cet arc-en-ciel qui est apparu dans le ciel clair,
Ou encore comme cette étoile qui brille dans le ciel nocturne.
Tes yeux reflètent un paysage orangé,
C'est là-bas que j'aimerais être.

L'amour et la jalousie sont enveloppés dans un tourbillon d'anxiété.
Mon coeur semble s'être perdu pendant que j'étais à nouveau toute seule.
Enveloppe-moi de ton amour avant qu'un gros trou ne se creuse en moi,
Et j'aimerais que tu me recouses avec un fil et une aiguille.

Ton coeur, qui rit, qui pleure, qui aime,
De quelle couleur est-il peint maintenant ?
Lorsque nous pleurons, rions ou aimons, l'amour afflue,
Et son teint orangé luit comme s'il pleurait.

Les gens ressemblent vraiment à la pendule d'une horloge,
Ils vont toujours trop loin puis ne peuvent plus revenir, même s'ils pleurent.
La passion se ressent seul, mais l'amour se cultive à deux.
Gravons notre temps à tous les deux sans nous décourager.

Ton coeur, qui rit, qui pleure, qui aime,
Dis-moi, de quelle couleur est-il donc peint ?
Lorsque nous pleurons, rions ou aimons, même dans quelques années,
Tout ce que nous souhaitons obtenir, c'est un teint orangé aigre-doux.

Les matins auront beau passer (et quels que soient nos rêves),
Nous continuerons à nous tenir par la main (et nous envelopperons tout).
Nous sangloterons (je serai à tes côtés), nous rirons à nous rouler par terre.
Comme je le pensais, nous aurons toujours un teint orangé ensemble.

Ecouter generique Bleach ending 16