L 'histoire de Candy

Revenir à l'univers de Candy

Résumé

Le récit débute dans l' Indiana aux États-Unis à la fin du 19ème siècle. Mme Pony et soeur Maria s' occupe de l' orphelinat la maison de Pony. Un jour, deux bébés abandonnés sont découverts  "Candy et Annie". Les deux enfants grandissent et deviennent inséparables. Candy est l' une des enfants qui donne le plus de soucis à soeur Maria et Mme Pony. Dès son plus jeune âge, elle ne tient pas en place et grimpe tout en haut d' un immense chêne. Candy et Annie se sont jurées de rester toujours ensemble. Dix ans plus tard (6 ans dans le manga)  Annie est adoptée par la famille Brighton. Candy reçoit une lettre d' adieu d' Annie, elle se réfugie pour pleurer sous le grand chêne de la colline de la Maison Pony. Un garçon blond aux yeux bleus, vêtu d' un costume d' écossais et jouant de la cornemuse apparaît, celui-ci la console,et disparaît en laissant tomber un médaillon. Candy n' oubliera plus jamais cet instant. Elle surnommera ce jeune homme le prince des collines. Et durant les 115 épisodes elle ne cessera de rechercher le jeune homme qui lui redonna le sourire ce jour-là.
Après bien des aventures, des moments de joie et de tristesse, Candy retrouvera son prince des collines.

Le manga

Le manga a été publié en France en mars 1993, par les Presses de la Cité. Les pages ont été retournées horizontalement pour passer au sens de lecture occidental. Le manga est devenu très difficile à trouver suite au conflit entre l' auteur Kyoko Mizuki et l' illustratrice Yumiko Igarashi.

Volumes
Le Prince des collines
Candy adoptée
La rencontre avec Terry
La vie au collège
Candy infirmière
Les années noires
Le retour de Monsieur Albert
La tristesse de Candy
Le retour de Candy

Il y a des quelques différences entre le manga et l'animée. L'équipe d'animation a détailler des actions qui n'étaient pas aussi soutenues dans le manga. Le scénario à été modifié, et des scènes et des épisodes ont été rajoutés. Des personnages qui été à peine évoqués comme Monsieur Legrand et Tom, ou qui n'existaient pas dans le manga tel que le personnage de Capucin, le raton laveur, Dorothée et la grand-mère de Patty, ces personnages se sont développés dans la série animé. On peut distinguer aussi un dyschronisme au niveau vestimentaire, l'action se passe dans les années 1900-1910, et pourtant on aperçoit des personnages avec des pulls à col roulé, des chemises à col pelle à tarte, et aussi des lunettes fumées, un look propre aux années 1970.

Particularité de la version française
Comme souvent le cas dans les productions japonaises les noms des personnages sont partiellement francisés. Ardley devient André, et Leagan devient Legrand. Ce qui est devient incohérent, le nom est traduit au début et non après.
L'épisode 25 nous conte la mort d'Anthony suite à sa chute de cheval, on apprend qu'il n'est pas mort mais qu'il se trouve à l'hôpital. Cette version inimaginable a été proposée uniquement pour la traduction française. Suite à la polémique de la violence dans les dessins animés nippons, des parents ont adressés des plaintes à Antenne 2. Dorothée a même été obligée de faire une annonce officielle lors de l' émission Récré A2 pour rassurer les spectateurs sur la santé d'Anthony.
Suite à la chute du projecteur qui a causé l'amputation de la jambe de Suzanne,on apprend qu'elle n'est plus amputée mais a subi un  implant, ce qui apporte des incohérences pour la suite des épisodes.

Les films
1981 - Candy Candy de In-hyeon Choi (film live coréen inédit en France)
1992 - Candy Candy (OAV inédit en France).

Commentaire:
Candy Candy est une série qui a beaucoup vieilli et l'animation n'est pas très agréable à visionner. L'histoire est intéressante, poignante et il est difficile de ne pas s'attacher à l'héroïne.
La vie de Candy est constituée de moments de joie, de bonheur et de tristesse et de coups durs, comme dans la vie réelle.

Candy, est un roman écrit par la mangaka Kyoko Mizuki. Elle a par la suite adapté son roman en manga avec l' illustratrice Yumiko Igarashi. Le studio de production Toei Animation la adapté en dessin animé.
Depuis un peu plus de  quinze ans, suite à un différend entre l'auteur Kyoko Mizuki, l'illustratrice Yumiko Igarashi et la Toei animation, aucune diffusion de Candy, ni de réédition du manga n'était autorisées dans le monde entier. Depuis le 1er novembre au Japon, un roman de 700 pages  la version réactualisée du roman de Candy et de son épilogue à été publié en 2 tomes, ce roman à été amélioré et complété de nombreux détails sur l'histoire et sur les personnages. Aucune traduction à ce jour n'est prévue en français.