DESSIN ANIME AYAKASHI JAPANESE CLASSIC HORROR

Ecouter generique Ayakashi JCH

Vidéos dessin anime Ayakashi JCH

Cliquez sur le titre de l'épisode pour regarder la vidéo.

Regarder manga Ayakashi Japanese Classic Horror
01 - Histoire de fantômes de Yotsuya.
Regarder manga Ayakashi Japanese Classic Horror
02 - Histoire de fantômes de Yotsuya.
Regarder Ayakashi le théâtre de l'horreur
03 - Histoire de fantômes de Yotsuya.
Voir dessin anime Ayakashi le théâtre de l'horreur
04 - Histoire de fantômes de Yotsuya.
Video Ayakashi le théâtre de l'horreur
05 - Le donjon des âmes perdues. (1)
Episode anime Ayakashi Japanese Classic Horror
06 - Le donjon des âmes perdues. (2)
Voir dessin anime Ayakashi le théâtre de l'horreur
07 - Le donjon des âmes perdues. (3)
Episode anime Ayakashi
08 - Le donjon des âmes perdues. (4)
Episode anime en ligne
09 - Bakeneko. (1)
Episode anime Ayakashi
10 - Bakeneko. (2)
Dessin anime Ayakashi en ligne
11 - Bakeneko. (3)
Résumé
La première, Yotsuya Kaidan, met en scène la vengeance d'une femme revenue de l'au-delà pour le hanter, après avoir été assassinée par son mari. La seconde, Tenshu Monogatari, raconte l'amour interdit entre une déesse oubliée et un jeune éleveur de faucons. Et pour la dernière, Bakeneko, un apothicaire itinérant en mission, durant laquelle il tente de libérer un esprit vengeur de sa haine après avoir découvert la vérité derrière son ressentiment.
La série télévisée est composée de onze épisodes de vingt cinq minutes divisés en trois histoires :

Histoire 1 : Episode 1 à 4 -"Les histoires de fantôme de Yotsuya".
Adaptation de la pièce de Kabuki éponyme.
Les quatre premiers épisodes présentent une adaptation d'une histoire basée sur une pièce s'intitulant "Tokaido Yotsuya Kaidan" qui date de l'année 1825 écrite par Tsuruya Nanboku. L'auteur original apparaît en personne et y fait office de narrateur.
Tamiya Iemon, un ronin, tue son beau-père qui ne voulait plus que sa fille, Oiwa, lui soit liée par le mariage. Bien plus tard, Tamiya Iemon abandonne son épouse, qui vient d'avoir un enfant, pour une femme plus belle et plus jeune que la sienne. Oiwa se retrouve défigurée par un poison, et finalement celle-ci est tuée. Toutes les personnes impliquées dans ce drame, vont voir le fantôme d'Oiwa refaire surface et se venger.

Histoire 2 : Episodes 5 à 8 - "Le donjon des âmes perdues".
L'action du conte se déroule pendant l'ère Bunsei, de 1818 à 1830.
Il existe un château peuplé d'esprits qui turaient tous ceux qui s'en approcheraient. Un jour, en cherchant le faucon de son maître, qui s'était échappé, le fauconnier du roi  rencontre une femme, qui est la propriétaire du château. Il l'ignore, mais Tomihime est elle-même un esprit, une déesse oubliée, et un amour interdit commence entre eux.
Il s'agit d'un arc inspiré de la nouvelle du même nom, écrite par Kyôka Izumi en 1917. Cette œuvre a été mise en scène la première fois en 1951 pour les besoins du théâtre Kabuki. Cette pièce relate l'amour interdit entre un humain Himekawa Zushonosuke, un jeune éleveur de faucons, et la princesse Tomi, une déesse oubliée vivant dans un château rempli de démons dévorant la chair humaine.

Histoire 3 : Episodes 9 à 11 - "Le chat maudit".
Un apothicaire itinérant arrive chez une famille où la petite fille d'un samourai qui se prépare pour son mariage, vient de mourir mystérieusement devant toute la famille. Le responsable serait l'esprit d'un chat vengeur. L'apothicaire déclare que c'est un démon qui la tuée, et qu'il peut l'anéantir.

Commentaire
La série d'animation japonaise comporte onze épisodes racontant trois histoires différentes, à raison de quatre épisodes par histoire, inspirées d'anciennes pièces de théâtre traditionnel japonaise appelé Kabuki. Trois univers différents, de frissons, d'angoisses et de fantômes provenant de la littérature de terreur japonaise.
Le personnage de l'apothicaire à été repris dans un dessin anime intitulé "Mononoke". Cette nouvelle série télévisée consacrée a cet univers a été produite et diffusée l'année suivante au Japon qui racontent la suite de ses aventures.
Le dernier volet est totalement inédit et introduit un autre fantôme très populaire au Japon, qui est le bakeneko signifiant "monstre-chat". Les premiers récits concernant cet être légendaire remontent au début du XVIe siècle et font intervenir le spectre d'un félin hantant le foyer et projetant des boules de feu. Il est souvent décrit comme se dressant sur ses pattes arrières et se transformant en humain.
Selon les croyances populaires, on ne laisse pas approcher les chats des cadavres en raison du pouvoir du bakeneko à réanimer un corps sans vie.
Le dernier acte comprend un mini-documentaire constitué d'images réelles et qui retrace l'histoire d'Oiwa et explique les raisons de sa popularité.

Staff
Nom original : Ayakashi Japanese Classic Horror
Titre français : Ayakashi le théatre de l'horreur
Titres alternatifs : Ayakashi Samurai Horror Tales
Public visé : Seinen
Catégorie : Série TV
Genres : Fantastique - Historique - Horreur - Mythe - Surnaturel
Thèmes : Démon - Vengeance
Nombre d'épisode : 11
Durée d'un épisode : 25 minutes
Année de production : 2006
Date de diffusion : 2006
Pour public averti : Violence
Studios : Tôei Animation (Noitamina), Bones, Aniplex Inc
Mangaka : Chiaki Konaka, Yuuji Sakamoto, Michiko Yokote
Auteur original : Aikawa Shou
Musique : Yasuharu Takanashi
Réalisateurs : Imazawa Tetsuo, Kadota Hidehiko, Nakamura Kenji, Nagayama Kôzô
Character designers : Hashimoto Takashi, Itou Hideki, Nakura Yasuhiro
Musique : Takanashi Yasuharu
Scénaristes : Chiaki J. Konaka, Yokote Michiko
Original character designer : Amano Yoshitaka
Animateurs : Azuma Miho, Chiba Takayuki, Kamijou Osamu
Directeurs animations : Kadota Hidehiko, Nakura Yasuhiro
Dessinateur : Amano Yoshitaka
Génériques : RHYMESTER op, Chitose Hajime ed